Quelques unes de nos Réalisations

Ndangane - Juillet 2011

Thermosiphon 170L

Accrobaobab - juillet 2011

Autostockeur 130L

Dakar - juin 2011

Couplage de 3 thermosiphons solaires, 450 litres d’eau chaude sanitaire pour une ambassade

Marlodge - Mai 2011

Autostockeur 130L

Marlodge - Décembre 2009

Thermosiphon ouvert 150 litres à capteur plat

Saint Louis - Novembre 2010

Chauffe eau collectif à circulation forcée
production solaire journalière de 500 litres
d’eau chaude sanitaire - maison d’hôte

Saint Louis - Novembre 2010

Chauffe eau collectif à circulation forcée
3 capteurs plats de 2,3 m2 agréés CSTB

Dakar - Janvier 2011

Thermosiphons ouverts 170 et 300 litres
appartements dans immeuble de 4 étage

Dakar - Janvier 2011

Thermosiphons ouverts 170 et 300 litres
appartements dans immeuble de 4 étages

Dakar - Janvier 2011

Thermosiphons ouverts
Villa à Dakar Plateau

Dakar - Janvier 2011

Thermosiphons ouverts 170 et 300 litres
Villa à Fann Résidence

Chauffe-eau à circulation forcée

Nos chauffe-eau solaires à circulation forcée de la gamme TOP-SUN se composent :

 

  • d’un ensemble de capteurs solaires (normaux ou haute performance) qui vont récupérer l’énergie solaire pour réchauffer le liquide qui traverse les capteurs;
  • d’un ballon (de 300 à 2000 litres selon les besoins) avec un échangeur qui est raccordé de part et d’autre à la boucle solaire. Nos ballons sont équipés d’un appoint électrique (résistance électrique et thermostat) en cas de mauvais temps ou de surconsommation occasionnelle;
  • d'un groupe pompe qui permet d'assurer la circulation du liquide dans la boucle solaire;
  • d'un circuit hydraulique avec ses accessoires (purgeur automatique, vase d'expansion, groupe sécurité, vannes, mitigeur thermostatique, clapet anti retour)
  • d'une régulation thermique avec ses sondes de température;
  • d'un ensemble de tuyaux et raccords pour la boucle solaire : nous utilisons généralement du cuivre isolé avec de l’armaflex ou encore de l’inox souple pré-isolé.

 

Leur principe de fonctionnement est simple : on réalise une boucle solaire en circuit fermé où circule un liquide caloporteur sous pression (au Sénégal où il n’y a aucun risque de gel, on utilise tout simplement de l’eau sanitaire dans ce circuit).

 

Cette circulation est actionnée par une pompe, elle-même actionnée par une régulation thermique en fonction du différentiel entre les températures mesurées par des sondes placées en sortie des capteurs solaires et sur le ballon solaire.

 

La réserve d’eau sanitaire stockée dans le ballon est alors chauffée pendant les heures de soleil grâce à l’échangeur qui se trouve dans le ballon.

 

On a recours à ce type de chauffe-eau généralement dans les cas suivants :

 

  • pour des besoins en grande capacité et quand la distribution d’eau chaude sanitaire du bâtiment est centralisée (on évite alors de mettre en parallèle plusieurs chauffe-eau de type thermosiphons sur le toit à cause du poids);
  • pour des questions d’esthétique : le ballon est placé dans un local technique et seuls les capteurs sont positionnés à l’extérieur ;
  • quand la forme de la toiture ne permet pas d’envisager l’installation de thermosiphons (toits en pente, taille du toit, etc.);
  • quand on veut combiner plusieurs applications : par exemple le chauffage de l’eau sanitaire et le chauffage de l’eau de la piscine.

 

 
Thermique